Dynamiques de groupe et dynamiques tribales…
contre développement personnel et détribalisation.

Mensonge romantique et vérité romanesque

René Girard

Première édition : 1961

Cette page est une ébauche qui sera progressivement complétée

Postée le 18 mai 2010
Dernière modification mai 2010

Quatrième de couverture :

Présentation de l‘éditeur

Nous nous croyons libres, autonomes dans nos choix, que ce soit celui d’une personne ou d’un objet. Illusion romantique! En réalité, nous ne choisissons que des objets désirés par l’autre, mus le plus souvent par ce que Stendhal appelle les sentiments modernes, fruits de l’universelle vanité: « l’envie, la jalousie et la haine impuissante ».

Partant d’une analyse entièrement renouvelée des plus grands chefs-d‘œuvre de la littérature, René Girard retrouve partout ce phénomène du désir triangulaire: dans la coquetterie, l’hypocrisie, la rivalité des sexes ou des partis politiques.

Ce grand livre, écrit avec une rare subtilité, contribue à élucider un des problèmes majeurs de la conscience humaine: la liberté de choisir.

Sommaire

Chapitre I.

Le désir « triangulaire »

Chapitre II.

Les hommes seront des dieux les uns pour les autres

Chapitre III.

Les métamorphoses du désir

Chapitre IV.

Le maître et l’esclave

Chapitre V.

Le Rouge et le Noir

Chapitre VI.

Problèmes de technique chez Stendhal, Cervantès et Flaubert

Chapitre VII.

L’ascèse du héros

Chapitre VIII.

Masochisme et sadisme

Chapitre IX.

Les mondes proustiens

Chapitre X.

Problèmes de technique chez Proust et chez Dostoïevski

Chapitre XI.

L’apocalypse dostoïevskienne

Chapitre XII.

Conclusion

tags: , , , , ,

---