Dynamiques de groupe et dynamiques tribales…
contre développement personnel et détribalisation.

Extrait du journal de David Douglas,

26 octobre 1826, où il décrit sa découverte du pin dit Sugar Pine près de la rivière Umpqua dans l’Oregon.

Incapable de grimper sur l’arbre et de détacher directement les cônes du pin, je pris mon fusil et je m’employais à les faire sauter des branches en tirant dessus, lorsque, alertés par les détonations, huit indiens surgirent. Ils étaient barbouillés de terre rouge et armés de flèches, d’arcs, de piques en os, et de couteaux de silex. Leur aspect n’avait rien d’amical. J’étais bien décidé à vendre chèrement ma vie… Pendant huit à dix minutes je restai immobile à les regarder ; eux faisaient de même. Pas un mot ne fut échangé, jusqu’au moment où l’un d’entre eux, qui avait l’air d’être le chef, indiqua par des signes qu’il voulait du tabac. Je leur dis qu’ils pourraient en avoir à condition de m’apporter des cônes de pin…

tags:

---