Dynamiques de groupe et dynamiques tribales…
contre développement personnel et détribalisation.

Assertivité

Cette page du glossaire est une ébauche
susceptible d'être complétée.

Première publication le 22 octobre 2007

Dernière édition le 4 juin 2010

Dans le cadre des relations humaines, l’assertivité est un comportement ou une attitude, à effets positifs, qui s’appuie avant tout sur le refus d’avoir recours aux trois autres comportements types (cette fois à effets négatifs) que sont :

  • les comportements d’agression (ou de domination par la force) ;
  • les comportements de soumission, qui peuvent se matérialiser par la fuite ou l’abandon ;
  • les comportements de manipulation (ou de domination par la ruse), parfois exprimés sous forme de manipulations mentales.

Le choix d’un comportement assertif suivra l’adoption de la «position de vie» correspondante (voir plus bas “Comportements assertifs”). L’assertivité est étudiée dans des domaines tels que ceux de la psychologie sociale ou du management.

Origines

Le mot assertivité vient de l’anglais assertiveness, substantif formé à partir du verbe « to assert » : affirmer, assertion, s’affirmer, défendre ses droits, défendre son opinion. Assertiveness peut se traduire en français par l’affirmation de soi, la confiance en soi, l’assurance personnelle et “force tranquille”.

Apparition du concept

Selon Thierry Tournebise1 :

Initié par Andrew SALTER psychologue New-yorkais dans la première moitié du siècle dernier. Développé plus récemment par Joseph Wolpe, psychiatre et professeur de médecine américain.

Définition

L’assertivité, ou avoir un comportement assertif, est la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres. Elle correspond à une attitude de fermeté; fermeté par rapport aux évènements et à ce que l’on considère comme acceptable ou non, de façon à développer des relations plus harmonieuses.

Comportements assertifs

Comportements humains et positions de vie

La position de vie de l’assertif correspond au « je suis OK, vous êtes OK » (relation idéale selon l’analyse transactionnelle). L’assertif postule le respect réciproque des opinions : ce n’est pas parce que moi j’aime telle chose que les autres ont tort de ne pas l’aimer.

Le schéma ci-contre des “Comportements humains et positions de vie”2 doit se lire comme suit:

  • Je suis OK, vous êtes OK : Assertivité
  • Je ne suis pas OK, vous êtes OK : Soumission
  • Je suis OK, vous n‘êtes pas OK : Agression (ou domination par la force) / Manipulation (ou domination par la ruse)
  • Je ne suis pas OK, vous n‘êtes pas OK : Abandon

Notes

1 Assertivité: L’affirmation de soi dans le respect d’autrui sur maieusthesie.com

2 Schéma de François Aélion dans Manager en toutes lettres : Guide d’action et de culture autour de 150 situations professionnelles (Editions Eyrolles – 2005)

Voir aussi

L’article Assertivité sur fr.wikipedia.org au 22 avril 2010

tags:

---